Pour se rendre service à Verrières-le-Buisson, découvrez Stootie

Si vous habitez Verrières-le-Buisson et que vous avez un besoin particulier en bricolage, déménagement, peinture, livraison ou encore cours particulier, la plateforme française Stootie est capable de vous mettre en relation gratuitement avec des voisins compétents et disponibles.

Il suffit de poster une demande publique que le site (ou l’application) ou vous serez immédiatement contactés par des particuliers ou professionnels capables de vous aider pour tout type de besoin.

Page dédiée de Verrières-le-Buisson : https://stootie.com/top/ile-de-france/essonne/verrieres-le-buisson

Si vous avez besoin de monter un meuble, boucher des trous ou tout simplement d’aide pour transporter un objet lourd, faites appel à cette startup qui comporte aussi un service client très performant et réactif.

Publicités

La ville de Verrières-le-Buisson est sur Twitter

Afin de communiquer avec ses administrés et proposer des informations en temps réel, la mairie de Verrières-le-Buisson propose un compte Twitter officiel.

Rendez-vous sur https://twitter.com/mairie91370 pour suivre la ville de Verrières-le-Buisson.

Verrières-le-Buisson sur Wikipedia

Verrières-le-Buisson1 (prononcé [veʁiɛʁ lǝ byisɔ̃]) est une commune française située à quatorze kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l’Essonne en région Île-de-France. Située à la frontière avec les Hauts-de-Seine et la première couronne parisienne dont elle est proche sociologiquement, Verrières-le-Buisson qui était déjà plébiscitée dès le xviiie siècle par les rois de France pour leurs chasses en forêt est aujourd’hui encore connue des Parisiens pour sa forêt de Verrières, poumon vert aux portes de la capitale et sa vallée de la Bièvre au caractère rural. Elle est aussi célèbre dans le milieu de l’horticulture et la botanique pour avoir été le site choisi par la famille Vilmorin, fondateur de la compagnie Vilmorin de graines. Cette riche famille a laissé à la ville son arboretum, devenu réserve naturelle régionale, qui lui permet aujourd’hui encore, malgré une urbanisation importante durant les années 1960 de revendiquer le titre de « Ville Arboretum »2,3. Riche de six châteaux et demeures et de nombreux lotissements pavillonnaires, elle cultive son côté « village » en pleine agglomération parisienne.

Suite de la fiche Wikipedia